0

Si vous avez déjà entendu des gens parler des smurfs, les chances sont qu’ils ne parlaient pas des créatures bleues du cartoon. Ils ont probablement parlé d’une des pratiques de jeu en ligne les plus malsaines et les plus contesté de l’histoire. SMURFING, c’est quand un joueur hautement classé dans un jeu crée un compte secondaire   pour jouer contre des adversaires moins compétents, ce qui peut être très amusant pour le joueur mais laisse généralement ses victimes dans une rage intense.

Le terme a également pris un tout nouveau sens en dehors du jeu grâce à la popularité des streamers sur Twitch, comme Turner “Tfue” Tenney et Félix “xQc” Lengyel, qui smurf pour divertir leur public. Internet a généralisé le terme pour ainsi signifier un pro dans n’importe quel domaine qui se fait passer pour un amateur, comme dans l’émission de télé-réalité Celebrities Undercover.

Geoff “Shlongor” Frazier et Greg “Warp” Boyko étaient des joueurs d’élite du jeu de stratégie de Blizzard Entertainment, Warcraft II: Tides of Darkness (1996). À l’époque, les jeux n’étaient pas en ligne, donc les joueurs astucieux ont commencé à utiliser un programme nommé Kali pour créer des halls multijoueurs.

Au lieu d’attendre que Warcraft 2 les associe à des adversaires, les joueurs devaient trouver des lobbies avec d’autres joueurs et attendre de remplir le lobby  avant pouvoir commencer une partie. Mais Frazier et Boyko étaient tellement fort à Warcraft que dès que les autres joueurs voyaient leurs noms d’utilisateur, ils refuseraient de jouer et quittaient la partie.

C’est à ce moment que Frazier et Boyko ont eu l’idée de créer des comptes alternatifs pour que les autres joueurs ne les reconnaissent pas. Le duo a décidé de se nommer PapaSmurf (Fraizer) et Smurfette (Boyko), ainsi La pratique et le nom se sont rapidement répandus parmi les premiers joueurs en ligne.