0

Chaque année, la phase de play-in des Mondiaux donne aux joueurs et aux entraîneurs une chance de s’adapter à la méta avant le tournoi. Les stratégies sont développées, les styles de jeu sont perfectionnés et le jeu dans son ensemble évolue à mesure que les équipes se préparent pour l’événement principal du championnat du monde de League of Legends. Donc, la phase de play-in est un moment pour certains champions de briller sous les projecteurs avant le début des phases de groupe. Lors de la phase de play-in de cette année, les fondement de la méta ont été posées, certains champions se sont hissés au sommet. Voici les 5 champions qui se sont démarqués au cours de la semaine dernière aux Mondiaux 2020.

1-ORNN (TOP)

Les tanks  dans la toplane  sont plutôt hype ces dernières saisons , et personne n’a dominé la topline comme Ornn. Avec la possibilité de harass en début de partie et de soutenir son équipe grâce à l’amélioration d’objets en fin de partie, il n’y a vraiment pas une seule phase du match où Ornn est faible. Il a gagné  10 games sur 1, Une seule défaite a séparé Ornn d’un parcours parfait dans la phase de play-in et après avoir dominé le tournoi pendant si longtemps, le champion c’est fait permaban lors des dernières games.

2-Lillia (JUNG)

Lillia semblait être la plus grande déception du Mondial 2020 au début de la semaine dernière. En entrant dans les Mondiaux, il était universellement que le Lillia serait l’un des choix les plus percutants au cours du tournoi. Mais au début de la phase de play-in,les joeurs qui ont pick lillia ont énormément fail. À un moment donné au cours du premier week-end de jeu, le taux de sélection / ban de Lillia était supérieur à 95%, mais son taux de victoire a diminué à environ 16%. Des appels à abandonner complètement le champion ont été entendus partout dans le monde, mais les joueurs et les entraîneurs sont restés fidèles à leurs armes et ont continué à choisir Lillia tout au long de la phase de play-in.

3-Orianna(MID)

il était clair que les mages domineraient la méta. Des sous-classes comme les assassins et les meurtriers allaient forcemment se faire éclipsés par les prouesses que les mages apportaient à la table dans ce dernier patch. Et franchement, aucun mage n’a été plus puissant qu’Orianna au championnat du monde. Au cours de la phase de play-in, elle a affiché une présence de choix / Ban de 87% tout en remportant 10 des 11 matchs où  elle est apparue, selon gol.gg.Bien que des champions comme Syndra et Twisted Fate aient également eu leur place dans la méta, aucun mage n’a attiré l’attention plus qu’Orianna.

4-Senna(ADC)

Même si ce n’est un secret pour personne qu’elle est forte dans la méta actuelle, son bilan de 7-6 au cours de 13 matchs dans la phase de play-in laisse beaucoup à désirer. Pourtant, même si son pourcentage de victoires n’est que de 54%, la championne est apparue dans la moitié de toutes les sélections de champion lors de la phase de play-in.Au-delà des chiffres bruts, cependant, Senna a une certaine flexibilité. Elle a été utilisée plusieurs fois tout au long de la phase éliminatoire directe en duo avec Wukong dans la voie du bas. Bien que le duo n’ait jamais fait de vagues sérieuses en termes de résultats, il ne serait pas trop surprenant de voir la stratégie mise en avant par certaines des équipes les plus fortes de la phase de groupes du Mondial.

5-Leona(SUPPORT)

Le support de tank classique de la Ligue est de retour au Championnat du Monde. Leona est rapidement devenu un choix par défaut pour de nombreux support lors du tournoi, des champions comme Bard et Nautilus recevant une grande attention. Avec 18 pick, Leona était de loin la championne la plus choisie aux Mondiaux. De plus, son taux de sélection / interdiction de 66% est le plus élevé pour ce poste, ainsi que le huitième le plus élevé de tout le tournoi jusqu’à présent, selon gol.gg.