1

Beaucoup de Gamers critiquent la situation actuelle du Maroc concernant les jeux vidéo, il est vrai qu’on est encore loin des pays comme la chine les États-Unis d’Amérique ou le Japon, mais selon Newzoo sur plus de 200 pays le Maroc détient la 52e place, sur une population de 35 millions d’habitants, il y a un peu plus d’un million de joueurs actifs au Maroc et plus de 4 millions de joueurs occasionnels. Les revenus du marché en 2019 étaient de 129 millions de dollars, qui place immédiatement le Maroc à la 3e place du classement africain. En premier lieu, l’Égypte avec 293 millions de dollars de ventes et l’Afrique du Sud a la deuxième place avec 216 millions de dollars, compte tenu du fait qu’il n’y a pas de fédération officielle du jeu au Maroc,  la 3e et 52e position du Maroc est tout simplement impressionnante. Avec un soutien du gouvernement, il pourrait y avoir beaucoup plus d’investissements nationaux dans le secteur et plus intéressant pour attirer les entreprises étrangères à investir au Maroc.

Bien sur ce classement est du a de nombreux indicateurs :

  • L’arrivée des jeux mobiles au Maroc  peut changer ces indicateurs d’une façon incroyable, si en 2019 il y a eu 1 million de joueurs actifs en 2020 le chiffre pourrait double ou triplé en un rien de temps, grâce au phénomène Free Fire les Marocains peuvent désormais jouer avec n’importe quel téléphone mobile.
  • Des équipes professionnelles commencent à débarquer : On donnera exemple bien sur de du team MCES Afriqua a déjà recruté des roasters, La Gaming House et les rémunérations des joueurs et un grand pas dans notre pays cela contribuera certainement au développement de le-sport, l’essor du sport électronique influence directement les gamers et les pousse à jouer encore plus, ça arrive souvent à l’équipe lgaming par exemple après la première édition de MVT, après avoir regardé analyser et commenter la grande finale qui a opposé Eternity Esports et Atlas lion, l’envie de jouer à Valorant est devenue insupportable.