0

En raison de la pandémie mondiale de COVID-19, les développeurs du monde entier travaillent à domicile pour rester en sécurité et ainsi sauver des vies. Cependant, travailler sur des jeux vidéo à domicile ne s’est  pas révélé être le plus simple.

Le président de Nintendo, Shuntaro Furukawa, a déclaré dans le dernier briefing sur les résultats de Nintendo que ses développeurs et ses studios partenaires sont confrontés à de “grandes limitations” lorsqu’ils travaillent à domicile. À ce titre, la société s’attend à ce que cela se traduise par un «impact important» bien sûr sur l’entreprise.

“Puisqu’il y a en effet de grandes limitations sur ce qui peut être fait à domicile, nous pensons que cela aura un impact important”, a déclaré Furukawa. “Nintendo a des partenaires de développement et des bureaux de développement non seulement au Japon, mais partout dans le monde. Les premiers sites concernés ont été les bureaux en Europe et en Amérique, où le travail à domicile a commencé très tôt. Ensuite, nos bureaux au Japon cela a eu un impact majeur sur le développement car nous n’avions pas déjà préparé un environnement de travail à distance. ”

Furukawa a déclaré que les équipes de Nintendo “gagnent progressivement de l’expérience” en ce qui concerne le travail à domicile.Il a également averti les investisseurs et les analystes que, quel que soit l’impact sur le développement des jeux, “il pourrait potentiellement augmenter” à l’avenir.

En réponse à la pandémie, Nintendo a averti que les ventes de jeux et de matériel devraient diminuer dans les temps à venir. La société prévoit de vendre 19 millions de consoles Switch au cours de cette année (contre 21,03 millions l’année précédente) et 140 millions de jeux (contre 168,72 millions).

Nintendo n’est pas le seul à prévoir un impact négatif du COVID sur son entreprise. Le patron de Xbox, Phil Spencer, a récemment admis que certains jeux Xbox prévu pour 2021 pourraient être retardés en raison du virus.