0

On pourra confirmer l’une des rumeurs au sujet de la Xbox Series X : la console tirera profit des architectures Zen 2 (pour le processeur) et RDNA 2 (pour la carte graphique) d’AMD pour offrir une puissance de calcul de 12 téraflops, soit huit fois plus que la Xbox One (et deux fois plus que la Xbox One X).

Microsoft promet ainsi une révolution technique en termes de puissance graphique ainsi qu’un meilleur équilibre entre puissance et vitesse, le tout en fournissant aux développeurs les outils nécessaires pour exploiter efficacement cette puissance. La firme mentionne notamment le “Variable Rate Shading” (VRS), une technologie qui permet un gain de performance, grâce à une meilleure optimisation des tâches sur tel ou tel environnement graphique. Spencer revient également sur les éléments précédemment annoncés, à savoir la prise en charge du ray tracing matériel pour des effets de lumière plus réalistes, le stockage SSD en NVMe pour réduire les temps de chargement, la norme HDMI 2.1 ou encore un affichage pouvant aller jusqu’à 120 FPS et une définition jusqu’à 8K.

La latence et la communication entre la console et la manette seront optimisées grâce à la fonctionnalité Dynamic Latency Input (DLI), tandis que la nouvelle fonctionnalité “Quick Resume” permettra de laisser plusieurs jeux en pause et d’y revenir “presque instantanément”.

De nouveaux détails sont ensuite donnés concernant la mise en place de la transition cross gen. Comme annoncé le mois dernier, tous les jeux développés par les quinze Xbox Game Studios qui sortiront dans une période “d’un an ou deux ans” après le lancement de la Xbox Series X seront disponibles à la fois sur la console de nouvelle génération et sur Xbox One. Le Xbox Game Pass sera bien entendu lui aussi de la partie pour cette nouvelle génération, et continuera d’être enrichi de jeux d’éditeurs tiers et des studios first-party de Microsof.